Céline surprend sa fille avec quatre hommes. Découverte, elle doit participer à la partouze. Les deux salopes sont baisées dans tous les sens par ces cochons en rut.

Céline est loin d’être une maman parfaite. Elle a su élever sa fille unique, Sandra, après avoir été plaquée par le papa qui a bien vite pris la poudre d’escampette quand il a su qu’elle était enceinte, mais au fond elle est restée la salope assoiffée de cul qu’elle était à quinze ans. Beaucoup de ses amis, qui profitent allègrement de ses charmes, la considèrent même comme un sac à foutre bien pratique pour se soulager les burnes.

Ce matin, quand elle rentre du boulot – elle travaille comme serveuse dans un bar de nuit – elle entend des bruits dans la chambre de sa fille, située juste au-dessus de la sienne. Elle grimpe les escaliers et se cache à un angle pour comprendre de quoi il s’agit. Sa fille se fait partouzer par quatre mecs qui la démontent joyeusement. La Sandra, digne fille de sa salope de mère, est prise en levrette par le premier, elle suce le second, tandis que le troisième lui lèche les nichons (qu’elle a très gros) et que le quatrième la caresse en supervisant les opérations.

Excitée par le spectacle de sa fille en abattage, Céline en oublie la décence et se met à se branler dans les escaliers. Un des hommes, alerté par le bruit, la découvre et vient la chercher là où elle croyait protégée des regards. Très vite, les présentations sont faites, et les quatre lascars, ravis de l’aubaine de pouvoir se taper la mère et la fille, obligent d’abord la fifille à lécher longuement sa mère, comme toute bonne fille bien élevée devrait le faire chaque jour pour rendre grâce d’être venue au monde.

Ils vont ensuite passer au choses sérieuses et traiter les deux chiennes comme elles le méritent. Aucun orifice n’est oublié. Ils alignent les deux grognasses côte à côte pour les prendre en levrette en même temps. Ils se succèdent à la chaîne en rigolant dans les trous de la fille et de la mère. Sandra se surpasse, elle a de qui tenir, elle suce à qui mieux mieux, elle s’empale toujours plus profondément quand un des hommes l’encule, elle en demande toujours plus. Devant cette avidité et cette passion, un des mecs décide de la récompenser et oblige la maman à rendre la politesse d’une minette à sa fille. Céline obéit et bouffe littéralement la chatte de sa propre fille pendant que celle-ci suce celui qui a eu cette géniale idée. La séance se finit par d’abondantes éjaculations sur les faces des deux pouffiasses incestueuses, qui savent que désormais elles ont quatre hommes à servir. Ce sera peut-être même plus la prochaine fois car les lascars pensent déjà à inviter des potes!

Vidéo porno tabou

Mère Fille