Caroline, maman mature, a des besoins inassouvis et des envies pressantes. Elle en a assez des jouets et se tourne du côté de son fils. Elle le réveille en douceur avant que lui ne la baise, elle et ses orifices, plus vigoureusement.

La quarantaine passée, Caroline est une belle femme blonde, aux formes appétissante. Elle est une maman attentionnée et aimante mais depuis que son mari l’a laissé tomber pour une petite jeune salope, elle ressent des besoins qu’elle hésite à assouvir par peur de ce qu’en dirait son grand garçon, Mathieu. Alors, elle s’est équipée : revues, magazines, sex toys. Petit à petit, elle s’est montée un tiroir à plaisirs dans sa table de chevet.

En se branlant, elle rêve à des ébats fougueux avec des hommes plus jeunes, à des prises vigoureuses en levrette et elle n’oublie pas son trou du cul, elle qui a toujours été habituée par son ex-mari à être sodomisée régulièrement, au moins quatre à cinq fois par semaine.

Allez savoir pourquoi ce matin là elle songea à son grand fiston qui dormait dans la chambre à côté tandis qu’elle se pénétrait un dildo dans l’anus? Signe du destin sans aucun doute. Mathieu dort encore, il a l’habitude de se lever tard. Comble de chance – encore un signe se dit-elle ! – il est nu sur son lit ayant rejeté la couette. Les nuits de ce début septembre sont suffisamment chaudes.

En parlant de chaleur, Caroline elle, n’est même plus chaude, elle est bouillante, brûlante, elle se consume littéralement à la vue de la queue splendide de son fils. Elle vient s’asseoir près de lui dans le lit et commence à le caresser. D’abord comme elle en avait l’habitude lorsqu’il était enfant pour le rassurer et le réveiller doucement avant d’aller à l’école, et puis petit à petit, elle en résiste pas à se saisir de sa bite et même à y déposer quelques baisers.

Mathieu se réveille doucement, croyant sans doute encore à un rêve sexuel, mais le plaisir est si intense, si vrai qu’il ouvre les yeux et contemple le spectacle de sa mère avec sa queue dans la bouche, lui taillant une pipe merveilleuse. Vaseux, un peu dans le pâté, il tente d’obtenir des explications de sa maman, mais la cochonne a passé le cap, elle sait y faire avec son fils. Elle lui parle doucement et l’invite à la baiser complètement. Elle sait maintenant qu’elle a trouvé la solution à son problème de manque et elle salive déjà de tout ce qu’elle va pouvoir fait découvrir à son garçon, son corps, ses envies, sa chatte trempée, son anus à visiter sans délai, sa bouche et sa langue en libre disposition. De nouveau, elle va appartenir à un homme, et comble de jouissance, à celui qu’elle aime le plus profondément au monde : son propre fils!

Vidéo porno tabou

Mère Fils